Une délégation du Loiret pour le FSM 2013
Forum Social Mondial de Tunis

Categories

Accueil > Comptes-rendus > L’avenir du Forum Social Mondial

L’avenir du Forum Social Mondial

lundi 1er avril 2013, par Olivier Tétard.

L’avenir du FSM a été largement discuté ici à Tunis, au travers de divers ateliers. Les préoccupations tournent autour de la forme de l’évènement, de sa préparation, de sa capacité à inclure les mouvements émergeant tels que les Indignés ou les divers Occupy.

Animé par Nicolas Haeringer, l’atelier « du FSM au Occupy, vers un altermondialisme 3.0 » a été l’occasion d’échanger sur ces questions dans une salle bondée. Parmi les participants à cet atelier, étaient présents des indignés espagnols, Maria Poblet, membre de Grassroot for Global Justice et participante d’Occupy Oakland ainsi que différents membres (actuels ou anciens) du Conseil International du FSM, dont Immanuel Wallerstein, Gustavo Marin, Amit Sengupta, etc.

Le constat général est que le Forum Social Mondial est le seul évènement de cette dimension à permettre à tous les mouvements de se rencontrer et d’avancer sur des mobilisations communes. Le FSM est une plateforme, effectivement utilisée, mais qui doit évoluer pour répondre aux attente des mouvements. Le FSM doit en outre retrouver sa dynamique initiale pour devenir un réel contre-pouvoir.

Les nouveaux mouvements (Indignés, Occupy, etc.) étaient malheureusement assez peu représentés sur le Forum, malgrès la présence d’un espace Global Square. Il semble donc important d’améliorer cet espace ouvert déjà existant pour que ces mouvements l’investissent effectivement. Le Forum doit être un espace au sein duquel tous les mouvements et toutes les tendances doivent pouvoir s’exprimer.

Trop souvent le Forum travaille uniquement pour lui même : difficulté d’intégrer les populations locales, de restituer le contenu des ateliers hors du Forum, etc. Ce FSM a été l’occasion de tenter une transformation de l’« assemblée des assemblées » finale avec comme objectif de restituer les différentes assemblées de convergence de manière vivante et à destination de la population. Ce moment, qui devait avoir lieu sur l’avenue Bourguiba, n’aura malheureusement pas fonctionné comme prévu (début de la manifestation pour la journée de la Terre, manifestation de l’UGTT au même moment, etc.).

Offrir au sein du Forum un espace de mise en œuvre des alternatives concrètes pourrait aussi permettre de tourner le Forum vers l’extérieur et non plus vers les activistes professionnels uniquement. Ceci pourrait aussi permettre de transformer le FSM en un espace permettant la mise en œuvre d’actions, mais aussi de sortir du discours des promesses.

Une large partie du débat a aussi tourné sur le monde de fonctionnement du Conseil International du FSM, sur la manière dont les mouvements y sont représentés, sur la transparence et l’horizontalité au sein de cet espace. Un Indigné espagnol a avancé un constat assez négatif sur son fonctionnement, qui dans sa forme actuelle permet difficilement d’inclure des mouvements type Indignés ou Occupy. Plusieurs propositions d’évolutions du Conseil International on été faites, notamment par Chico Whitaker (qui n’était pas présent à cet atelier) et qui seront notamment discutées les 30 mars et 1 avril.

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.